• Gagnants2014
  • Vins_Fromage
  • Tableau des gagnants
  • Sans titre-1
  • image1-16
  • BenoitDelisle

Accueil

Les Internationaux de tennis junior représente l’un des plus importants tournois de calibre international au cours duquel les meilleurs joueurs juniors âgés entre 14 et 18 ans provenant d’une trentaine de pays s’affrontent. Le tournoi représente le seul de classe internationale de catégorie 1 au Canada et est actuellement classé 4e par la Fédération internationale de tennis parmi tous les tournois juniors.

De grands noms du tennis sont passés par les Internationaux. Parmi ceux-ci, on compte Andy Murray (8e au monde), Jo-Wilfried Tsonga (14e au monde), Milos Raonic (9e au monde), Victoria Azarenka (8e au monde), Aleksandra Wozniak (135e au monde) et Eugénie Bouchard (12e au monde).

 

29 ANS D’HISTOIRE

Les Internationaux de tennis Junior en seront cette année à leur 29e édition en sol Repentignois. Une telle longévité aura permis de conférer à l’événement un prestige qui transcende aisément les frontières québécoises et canadiennes. Plus importante épreuve tennistique junior au pays, les Internationaux connaissent un succès dont les échos se répercutent aux quatre coins du monde. Avec maintenant deux décennies d’histoire, une rétrospective s’impose.

L’année 1986 marquera l’arrivée des Internationaux à Repentigny. Ce n’est toutefois pas d’une nouvelle compétition dont le comité organisateur hérite. Le tournoi possédait déjà à l’époque une histoire presque centenaire. La Canadian Lawn Tennis Association autorisait la tenue d’une première épreuve masculine chez les moins de 18 ans dès 1895. Les vainqueurs ne seront toutefois répertoriés qu’à partir de 1918, le premier étant un certain Jack Calder d’origine canadienne. Le pendant féminin devait faire son apparition en 1946. Parmi les plus célèbres champions de l’ère « pré-Repentigny » figurent les Australiens Rod Laver (1956) et Pat Cash (1981), ainsi que le Camerounais naturalisé Français Yannick Noah (1977). La fermeture du club intérieur lavallois Quatre-saisons, où étaient tenus les Internationaux depuis 1983, devait permettre à Repentigny d’être confirmée comme ville hôtesse.

Cinquante-six athlètes, 28 filles et autant de garçons provenant d’une vingtaine de pays, répondront à l’appel lors de cette présentation initiale au parc Larochelle. Les 3 000 spectateurs qui défileront lors de cette semaine du mois d’août auront, entre autre, eu l’immense chance d’admirer les illustres Jim Courier et Michael Chang. Premières vedettes en devenir à fouler les terrains repentignois, ils seront imités par la suite par des dizaines, voire des centaines d’autres.

La deuxième édition devait confirmer le statut de l’épreuve à titre de « compétition-phare » à l’échelle mondiale. Le tournoi se voyait octroyer une sanction de catégorie A. Cette décision de la Fédération internationale de tennis faisait ainsi entrer les Internationaux dans le groupe sélect des dix plus grands événements juniors de tennis sur la planète. L’appellation « Après Londres et Paris, avant New York, Repentigny présente… », qui collera à la peau de l’épreuve jusqu’à aujourd’hui, faisait d’ailleurs son apparition.

Devenant officiellement une corporation en 1986 sous le nom de « Les Internationaux de tennis Junior du Canada Inc. », l’épreuve se sera, en deux ans seulement, solidement implantée dans le paysage et aura su se rallier les appuis de la population. La troisième édition marquera aussi les débuts d’un long processus de réaménagement et d’amélioration des installations du parc Larochelle.

En 1989, Tennis Canada reconnaîtra le dynamisme et la qualité organisationnelle de l’équipe repentignoise en y confirmant la tenue des Internationaux pour les cinq éditions subséquentes. Cette attribution se verra par la suite reconfirmée à maintes reprises, menant ainsi le tournoi droit vers son 20e anniversaire souligné en 2005.

La visite de la coupe Stanley en 1993, 128 participants dans les tableaux principaux de 1997 à 2001, un record de 52 pays représentés en 2001, 25 000 spectateurs en 2002, les preuves d’un tournoi adoré des joueurs, entraîneurs et amateurs de tennis et d’une organisation réglée au quart de tour ne cesseront de s’accumuler et de se renouveler. Les multiples hommages et honneurs reçus ajouteront au rayonnement et à la réputation des Internationaux : nommé tournoi de l’année par Tennis Québec à cinq reprises, décoré du prix de l’événement touristique des Grands Prix du Tourisme Québécois, régulièrement récipiendaire de la manifestation touristique de la région de Lanaudière, prix de reconnaissance remis à ses bénévoles, etc. Finalement depuis 2008, le match d’ouverture, les matchs vedettes en soirée, les finales en double, les demis finales et les finales en simple sont tous Web diffusés en direct et gratuitement sur Internet dans une qualité digne des reportages sportifs professionnels des grands réseaux nationaux de télévision.

Le tournoi n’aura cessé toutes ces années d’animer la scène du tennis québécois et canadien de façon exemplaire. Les Internationaux ont fait leur preuve une fois de plus. Lors de la 26e éditions du Prix d’excellence du Tennis québécois, les Internationaux de tennis junior Banque Nationale a remporté le prix du Tournoi national ou international pas excellence pour l’année 2010. Rares sont les compétitions à l’échelle canadienne qui peuvent prétendre avoir eu un impact aussi significatif sur leur discipline et c’est tout à l’honneur des centaines de bénévoles, familles d’accueil, chasseurs de balles, membres des comités organisateurs et milliers de spectateurs qui, de par leur amour du tennis, ont donné forme à cette impressionnante manifestation sportive. Longue vie aux Internationaux !